Accoucher SANS péridurale

0
1082

Aujourd’hui je vais aborder avec vous un sujet qui fait mal :DD L’accouchement sans péridurale !

Alors oui je suis un peu pro accouchement naturel c’est vrai, ayant testé les 2, même les 3 (céza, péridurale et naturel dans l’ordre!) j’ai pu me faire mon opinion Elhamdoulillah.

Pour se donner un maximum de chances de réussir à ne pas accepter la péri, il faut déjà faire un gros travail psychologique et je pense qu’il est aussi très important de connaitre le « mécanisme » de l’accouchement, en gros apprendre à connaitre son corps, se connaitre simplement.

Lors de l’accouchement, notre corps nous « dit » quand c’est le moment de pousser, et nous fait ressentir quand et comment le faire pour que ça soit fait correctement. Alors que sous péridural on ne sent rien ou les sensations ne sont pas tout à fait ce qu’elles devraient être et donc la plupart du temps on va mal pousser et ça entrainera des désagréments tel que l’épisiotomie, les forceps, ou une sage femme qui va s’amuser à nous appuyer sur le ventre :S Tout ceci n’est pas très agréable…

(Il faut savoir qu’une épisiotomie n’a pas les mêmes conséquences qu’une déchirure… La déchirure le corps se « déchire » simplement là où il en a besoin et il n’y a pas forcément besoin de recoudre, l’épisio… ils ouvrent à leur convenance, parfois mal, parfois trop loin et trop profond… et il faut recoudre, ce n’est également pas toujours bien fait et certain s’amuse à rajouter un point qu’on appelle le point du mari… il y a beaucoup de témoignage affreux sur ce sujet)

Il faut avoir conscience que oui…

…ça fait mal, on le sait, il ne faut pas essayer de minimiser la chose, et en fait ce qui rend l’affaire encore plus intense c’est quand on le vit la première fois et que ce qu’on ressent est totalement inconnu… Pour les fois suivantes il y aura cette angoisse en moins !

L’une des choses qui amplifient cette sensation de douleur c’est de se crisper, même juste crisper les sourcils ça suffit à augmenter la souffrance, c’est courant quand on a mal quelque part c’est de serrer les points , froncer les sourcils mais en réalité ce sont des choses à ne pas faire. On nous le dit souvent en cours de préparation à l’accouchement, sur le moment ça ne nous parle pas, mais il faut « accompagner » la douleur », lorsque la contraction arrive, il faut absolument se détendre autant que possible, j’entend par là détendre ses muscles, ça rend la contraction beaucoup plus gérable.

Il faut également maitriser sa respiration en inspirant longuement par le nez et expirant par la bouche jusqu’à vider ses poumons. Ensuite quand arrive la dernière étape, lorsque les contractions sont plus rapprochées et qu’on sent que la délivrance est proche, il ne faut pas hésiter à vocaliser faire des OOOOOOH AAAAAAAAH lol! Je vous assure que c’est mieux que de crier, surtout au moment de l’expulsion! Pour mes premiers accouchements j’ai beaucoup crié 😀 et pour les suivants du coup j’ai remplacé les cris par la vocalisation et ça aide beaucoup !

Si vous êtes décidée à ne pas prendre la péridurale…

…mais que vous avez peur de céder, l’astuce que j’ai utilisée c’est de faire la majeure partie du travail à la maison, mais attention s’est risqué si on tarde trop car on peu au final accoucher à la maison 😀

Mais c’est bénéfique dans le sens où on est chez soi, à l’aise, libre de nos mouvements et de nos émotions, et c’est bien plus agréable que de se sentir oppressée à la maternité!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here